Troisième rencontre des Synodaux protestants en Europe

du 10 au 12 mars 2017 à Berne

Qu'est-ce que cela signifie d'être protestant dans l'Europe d'aujourd'hui, face à la coexistence et la cohabitation des religions mondiales ?

Qu'est-ce que cela signifie d' « être l'église », notamment en la présence d’un groupe de plus en plus grand de personnes qui ne professent aucune foi ?

Comment apprécions-nous le terme de « diaspora » quand nous constatons qu'en fait, pratiquement aucune église ne représente vraiment la majorité de la population en Europe ?

Comment, d’ailleurs, peut-on former une communauté au sein de notre communion européenne d'églises, au vu, notamment, du nombre croissant d’églises dites de migrants dans beaucoup de pays européens ?

La pluralité est-ce un défi ou une opportunité ?

À ne pas oublier - les considérations sur les questions de l'éthique, surtout concernant les développements les plus récents de la médecine reproductive. –

Ce sont ces questions et beaucoup d'autres sujets que les 100 délégués des Synodaux des églises CEPE ont abordé à l'occasion de la troisième Rencontre européenne en mars 2017 à Berne.

On n'aurait pas pu choisir un meilleur endroit pour l'invitation de la Fédération des Églises protestantes de la Suisse en coopération avec l'Église cantonale réformée Berne-Jura-Soleure que la vieille ville de Berne, où plusieurs églises se trouvaient également à proximité.

Force est de constater que le programme de cette rencontre de la CEPE a, comme il est de coutume, fait la part belle au constituant cultuel :

Dès le culte d'ouverture, la devise de la rencontre, « Protestants à la Maison des Religions », a été reprise à travers le texte biblique « dans la maison de mon Père, il y a plusieurs demeures » et présentée comme un élément important en faisant référence à la « porte ouverte ».

Pendant les discussions et débats sur les sujets mentionnés, les Synodaux ont très clairement montré la pertinence du travail de la CEPE, qui traite dans des entretiens doctrinaux, des groupes et des cercles d'experts, les questions clés soulevées plus haut.

Au cours de la phase initiale déjà, le sujet des communautés religieuses dans nos pays d'origine a été discuté de manière animée et interactive :

Pendant le discours principal sur le sujet de la conférence, le Prof. Bernhardt a souligné l'importance de la rencontre et du dialogue ouverts - signes distinctifs de l'identité chrétienne qui nous unit.

La prière du soir prononcée dans l'Église méthodiste a clos la journée.

La visite dans la Maison des Religions fut une impulsion importante pour beaucoup de participants : vu que cinq religions mondiales y pratiquent leur religion les unes à côté des autres, ce site est unique en Europe, et il joue en même temps un rôle particulier dans la vie de la ville de Berne en tant que centre de rencontre et de culture.

Les ateliers sur les questions mentionnées ci-dessus ont permis de favoriser un échange essentiel entre les experts et expertes qui travaillent pour la CEPE et qui ont traité de ces mêmes questions, qui doivent également être abordées au sein des églises d'origine des Synodaux.

L'accueil réservé par les églises hôtes dans l'ambiance chaleureuse de la vieille ville de Berne est venu renforcer l’inédite expérience communicative.

La soirée a été close sur des complies particulièrement évocatrices dans l'Église française.

Dans le message destiné au Conseil de la CEPE ainsi qu'à l’Assemblée générale de la CEPE en 2018, l'importance des rencontres a de nouveau été soulignée par les participants et en même temps, l'invitation de l'Église protestante du Bade a été accueillie avec plaisir.

Un culte festif de Sainte Cène dans la collégiale protestante de Berne avec le sermon du président du Conseil de la CEPE, Gottfried Locher, a complété la conférence, qui peut sans aucun doute se féliciter d’avoir atteint un objectif : consolider la communauté des églises CEPE en son sein même.

 

 

Photo: Thomas Flügge/FEPS

ABOUT THE AUTHOR
0 Comment(s) to the "Troisième rencontre des Synodaux protestants en Europe "
followme
  • Twitter
  • Facebook

Cité européenne de la Réforme

Langues